Partenaires

CNRS CNRS
CNRS CNRS
CNRS    CNRS
CNRS CNRS



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > Présentation

Présentation

L’Unité Mixte de Recherche 6566 CReAAH "Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences, Histoire" créée en 1991, est largement interdisciplinaire, à la croisée des Sciences de l’Homme et de la Société, des Sciences de l’Environnement et des Sciences Physiques et Chimiques.

Directeur : Pierre-Yves Laffont

Sous Directeurs :

Alice Schaffhauser, Université Nantes - Polen
Rita Compatangelo-Soussignan, Université du Maine - Cesam
Mario Denti, Université Rennes 2 - Lahm
Stéphane Deschamps, Ministère de la Culture, SRA Bretagne
Grégor Marchand, Université Rennes 1 - Archéosciences
Valérie Deloze, Inrap
Jean-Noël Guyodo, Université Nantes - Lara

Organnigramme

PDF - 241.1 ko

Ses tutelles sont :

  • le CNRS
  • les Universités de Rennes 1, Rennes 2 et Nantes,
  • le Ministère de la Culture
  • l’INRAP.

Le CReAAH occupe une position structurante, fédératrice et interdisciplinaire par sa constitution même puisque rassemblant des archéologues, des historiens, des archéomètres et des paléoenvironnementalistes travaillant au carrefour des sciences humaines, de la Vie et de la Terre et menant tous des recherches en
archéologie et histoire dans toute l’acception de ces disciplines.

L’aire géographique principale d’activités du personnel de l’UMR 6566 est très large. En France, la façade atlantique est privilégiée, comprenant l’entité naturelle constituée par le Massif armoricain et ses bordures jusqu’au Bassin parisien, de l’embouchure de la Seine à celle de la Garonne.
S’y ajoutent d’importants travaux et coopérations internationales en Europe, en Amérique, au proche et moyen Orient, en Asie et en Afrique.

Aux côtés des recherches traditionnelles et de grande qualité sur la Préhistoire et la Protohistoire, le thème sur l’Antiquité compte désormais beaucoup d’acteurs et voit ses recherches se diversifier et s’ouvrir à l’archéologie méditerranéenne.

Les recherches sur le Moyen Age bénéficient également de l’apport de sang neuf dans les domaines de la castellologie et de la gestion des paysages. Des collaborations sont ainsi nées en interne au sein des
périodes chronologiques concernées mais aussi sur le matériel d’étude de façon trans-chronologique au sein des axes transversaux.

L’organisation scientifique du CReAAH est structurée selon trois séries d’axes.


1 - Evolution des sociétés (axes thématiques)

2 - Milieux, adaptations, technologies (axes transversaux)

3 - Recherches méthodologiques (axes méthodologiques)

Dans les axes thématiques « Evolution des sociétés », les recherches sont fédérées autour de l’étude de l’évolution des sociétés humaines sur le très long terme, depuis la Préhistoire ancienne jusqu’au Moyen Age.

Au sein des thèmes transversaux « Milieux, adaptations, technologies » , largement interdisciplinaires, des questions de recherche fédèrent les acteurs sur l’archéologie du paysage, l’étude des environnements
passés en relation avec les transformations sociétales, les relations mer-sociétés, l’usage du bois dans les constructions ou comme combustible, les rapports homme-feu, la production de mobiliers céramiques. Ces thèmes sont traités de manière largement diachronique.

Enfin, ces objectifs de recherche imposent des développements méthodologiques. C’est là tout l’objet des axes de « recherches méthodologiques » où les travaux sont menés au sein de laboratoires spécialisés en paléoenvironnement, chronométrie, technologie lithique et céramique, énergie thermique, archéométallurgie et géomatique.

Missions scientifiques

- Elaborer et mettre en oeuvre (selon les grandes lignes définies par le Comité national de la Recherche scientifique et le Conseil national de la Recherche archéologique) des programmes de recherche concernant la connaissance des peuplements et des paléoenvironnements préhistoriques et protohistoriques de l’Ouest de la France ; à ce titre, l’UMR doit être aussi, en relation avec les CIRA (commissions interrégionales de la recherche archéologique), un lieu de réflexion sur la programmation de la recherche en Archéologie métropolitaine.

- Elaborer et mettre en oeuvre des programmes de recherche et de développement méthodologique applicables à l’Archéologie, notamment en paléobotanique, géoarchéologie, archéomagnétisme et paléométallurgie.

- Développer des programmes internationaux , en rapport avec les thèmes précédents, à titre d’ouverture et de comparaisons, et d’une manière générale de coopération internationale et de valorisation de nos compétences à l’étranger.

- Participer à l’enseignement et à la formation à la recherche, notamment contribuer à mettre en place un enseignement cohérent de l’archéologie et des archéosciences dans les premiers et seconds cycles des universités de l’Ouest.

- Contribuer à la diffusion des connaissances et à la valorisation des travaux de ses chercheurs (ce qui implique des liens très diversifiés avec les musées, les établissements d’enseignement, les collectivités territoriales, les associations, etc...) et, plus généralement contribuer à la diffusion de la culture scientifique auprès d’un large public, dans/ et par le biais de nos disciplines.

Bilan scientifique 2008-2011

PDF - 9.3 Mo






Projet scientifique 2012-2015

PDF - 6.3 Mo