Partenaires

CNRS CNRS
CNRS CNRS
CNRS    CNRS
CNRS CNRS



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > Actualités du CReAAH... > Conf’Midi

Conf’Midi

Résumé :
L’utilisation des traceurs isotopiques classiques de l’alimentation, ceux du
carbone et de l’azote, permet difficilement de distinguer la consommation de
poissons de celle de fruits de mer. Le recours aux isotopes du zinc pourrait
pallier ce problème ; il présente l’avantage d’être réalisable en l’absence de
collagène. Depuis 5 ans, nous travaillons sur cette méthode à partir
d’échantillons datant du Moyen-Âge jusqu’au Paléolithique et provenant du
Brésil à la Bretagne. Comme exemple, divers résultats obtenus à partir de
l’émail dentaire seront présentés : 1) de mammifères faisant partie de réseaux
trophiques terrestres et marins, 2) de populations humaines de régimes
alimentaires connus et contrastés. Les applications archéologiques et les
perspectives de ce type d’analyses seront également discutées.